Bernard Dumont alias Bédu


Trois questions à Bédu
Bernard Dumont, plus connu sous le pseudonyme de Bédu, est né à Ciney (Belgique). Bédu est un incontournable de Tramlabulle depuis le début. «Les Psy», qu’il dédicace depuis de nombreuses années à Tramelan, fait le bonheur de nos visiteurs. Une série qu’il a par ailleurs, il y a quelques années, dédicacée lors d’un rude hiver à la clinique psychiatrique de Bellelay… Imaginez le scénario!

1. Que représente Tramlabulle pour toi ?
Tramlabulle est devenu pour moi un rendez-vous annuel incontournable. C’est l'occasion de recharger les batteries à «l'énergie renouvelable suisse» pour affronter les rigueurs de l'hiver à venir.
C'est un festival extrêmement convivial qui offre un contact précieux avec le public. Le nombre d'auteurs étant limité (aux nombre de chambres disponibles), on est loin de «l'usine à dédicaces». On peut prendre le temps et c'est plus que précieux à notre époque. Tramlabulle est probablement le seul festival où la proximité avec les organisateurs est unique en son genre. C'est aussi peut-être dû à la situation «carcérale» unique également. Je ris là...

2. Quel est ton plus beau souvenir et/ou anecdote à Tramlabulle?
Il n'y a pas un souvenir particulier qui émerge, mais plutôt une somme de bons souvenirs accumulés au fil des années. Peut-être un incontrôlable fou rire lors d'un déjeuner voilà 2 ans, suite à une réflexion de «haut vol» issue du cerveau malicieux de Godi. Mais il est impossible de narrer ce genre d'anecdote.

3. Pourquoi reviens-tu à Tramlabulle?
Je reviens chaque année d'abord parce que vous m'invitez gentiment et surtout parce que je suis certain de retrouver une équipe de fidèles soudés au Festival depuis tant d'années. Sans oublier toutes personnes qui assurent l'accueil, la cuisine et la vie du bâtiment. Ils participent eux aussi à leur façon à cette convivialité. Et enfin, cerise sur le gâteau, on peut y déguster la meilleure fondue helvète! Alors pourquoi se priver?